Comment se Libérer des Blocages Psychologiques Inconscients

()

As-tu parfois l’impression que quelque chose t’empêche d’avancer dans la vie ou t’empêche d’atteindre certains objectifs importants pour toi, sans pour autant savoir de quoi il s’agit ?

Si tel est le cas, il est fort probable que tu sois confronté.e à des blocages psychologiques inconscients, qui agissent comme des obstacles invisibles entre toi et cette réalité que tu désires profondément vivre.

Ces barrières psychologiques sont sources de frustrations et de souffrances, et contribuent à diminuer notre niveau d’estime et de confiance en soi.

Je te propose donc de voir dans cet article comment identifier et surmonter ces blocages psychologiques inconscients, pour libérer ton plein potentiel d’épanouissement et réussir à vivre ce que tu veux vraiment.

Cet article a été écrit dans le cadre de mon Challenge de 32 articles inspiré de la philosophie de l’auteure à succès Louise Hay, pour transformer positivement nos vies.
👉 Clique ici pour découvrir ce challenge et voir la liste des articles de la série.

Subconscient et inconscient : ce qu’il y a à savoir

C est quoi l’inconscient ?

Dans le contexte de la psychologie contemporaine, l’inconscient fait référence à une partie de notre esprit qui échappe à notre conscience immédiate.

Selon la théorie psychanalytique développée par Sigmund Freud, l’inconscient est un réservoir de pulsions, de désirs, d’émotions, de pensées, de souvenirs et de mécanismes de défense dont nous n’avons pas conscience, mais qui influencent nos comportements au quotidien.

Les informations sont accumulées dans cette zone cachée de notre esprit depuis notre vie intra-utérine, jusqu’à l’interprétation des phrases que nous venons d’entendre, en passant par les souvenirs d’expériences traumatiques vécues douloureusement.

Et c’est ainsi que certaines peurs, phobies ou schémas de pensée limitants peuvent être enracinés dans notre inconscient, et affecter notre vie quotidienne sans que nous sachions exactement pourquoi !

Des blocages psychologiques inconscients qui affectent notre vie quotidienne

Subconscient et inconscient différence

Tu as certainement déjà aperçu l’expression « reprogrammer son subconscient », et tu te demandes peut-être quelle est la différence entre l’inconscient et le subconscient ?

En réalité, la différence entre ces deux termes réside principalement dans l’approche et le langage utilisés.

D’un côté en psychologie, le terme « subconscient » est le plus souvent utilisé comme synonyme de « inconscient », pour désigner cette partie de notre esprit qui est en dehors de notre conscience immédiate.

L’inconscient y est souvent exploré à travers des techniques de thérapie, telles que la psychanalyse ou la Thérapie Comportementale et Cognitive (TCC), où l’objectif est de mieux comprendre les schémas de pensée et les processus psychologiques profonds qui peuvent influencer nos comportements.

De l’autre côté, dans le domaine du développement personnel et du coaching, le concept de reprogrammation du subconscient est souvent utilisé dans un contexte plus orienté vers des techniques de changement personnel.

Cela peut inclure des pratiques telles que l’auto-hypnose, la visualisation créatrice, la méditation, les affirmations positives, ou d’autres approches similaires.

L’idée étant que nous pouvons choisir d’utiliser ces techniques pour influencer notre esprit subconscient de manière positive, en remplaçant les schémas de pensée négatifs par des croyances et des comportements plus bénéfiques à notre bien-être
et notre épanouissement.

Un but commun : surmonter les obstacles invisibles enracinés dans l’inconscient

Donc comme tu le vois, il importe peu que tu choisisses de parler d’inconscient ou de subconscient.

L’important est de comprendre que ces éléments enfouis en toi-même exercent une influence significative sur tes émotions, tes réactions, et ta perception du monde qui t’entoure, et cela sans que tu en aies conscience.

Ces mécanismes inconscients peuvent ainsi saboter tes efforts en t’empêchant d’adopter des comportements constructifs, façonnent tes relations interpersonnelles et même la relation que tu entretiens avec toi-même.

Et la bonne nouvelle est qu’en explorant et en travaillant sur ces couches les plus profondes de ton esprit, il t’est possible d’identifier et de surmonter les blocages psychologiques inconscients qui te freinent, pour enfin gagner en liberté et réussir à vivre tes rêves avec plus de fluidité !

👉 Voyons donc sans plus attendre quelles formes peuvent prendre ces blocages psychologiques inconscients.

Les différentes formes et origines des blocages psychologiques inconscients

Selon moi, l’un des problèmes majeurs est le suivant : pour la plupart, nous n’avons pas la moindre idée de ce dont nous devons nous libérer.
Nous savons ce qui ne marche pas et nous savons aussi ce que nous attendons de l’existence, toutefois nous ignorons ce qui nous empêche
d’y accéder !
Alors arrêtons-nous un instant pour considérer les blocages qui nous entravent.

Louise Hay

L’auteure Louise Hay propose de classer les schémas mentaux limitants et les blocages psychologiques inconscients dans les 4 grandes catégories suivantes :

La peur

Les blocages inconscients liés à la peur sont les plus fréquents, et peuvent découler de chocs émotionnels, tels que des accidents, des agressions, ou autres situations de danger vécues par le passé.

Des expériences d’échec ou d’humiliation répétées peuvent engendrer des peurs et blocages dans la prise de risque et la libre expression de soi.

Les croyances limitantes acquises par le biais de l’éducation, de l’environnement social ou des médias peuvent également renforcer la peur et contribuer aux blocages psychologiques inconscients.

Ces éléments créent ainsi des associations cognitives et émotionnelles négatives, et conditionnent la personne qui n’en a pas conscience à craindre certaines situations ou événements, même lorsque ceux-ci ne présentent aucun danger réel.

La peur peut par exemple conduire à :

  • Éviter d’exprimer sincèrement ses émotions ou ses idées pour fuir le risque d’être blessé.e ou jugé.e.
  • S’accrocher à des routines et des schémas familiers, même s’ils ne sont pas bénéfiques, pour avoir un sentiment de sécurité et combler la peur de l’inconnu et de l’incertitude.
  • Rechercher constamment le soutien et la réassurance des autres, et éprouver une anxiété excessive dans les relations.
  • Utiliser la procrastination, l’agressivité ou la manipulation pour masquer sa vulnérabilité ou sa peur de l’échec.
  • Etc.

La critique

Les blocages psychologiques inconscients liés à la critique peuvent trouver leurs origines dans des expériences passées où la personne a été soumise à des critiques constantes, à des jugements sévères ou à des commentaires négatifs de la part de parents, d’éducateurs, de pairs ou de figures d’autorité.

De plus, certaines expériences de rejet ou d’échec peuvent renforcer les blocages émotionnels liés à la critique, en renforçant le sentiment de ne pas être à la hauteur des attentes des autres.

Ces éléments peuvent créer une hypersensibilité à la critique et une peur excessive du jugement des autres.

La critique peut ainsi conduire à :

  • Souffrir d’une faible estime de soi et se sentir rapidement attaqué.e ou blessé.e émotionnellement.
  • Faire preuve de perfectionnisme excessif en ayant des attentes irréalistes sur soi et sur les autres, et se sentir constamment insatisfait.e.
  • Interpréter chaque critique comme une confirmation de ses propres pensées et croyances négatives sur soi.
  • Conditionner sa valeur personnelle à son niveau de réussite et de reconnaissance aux yeux des autres.
  • Etc.
4 grands types de blocages inconscients : Peur - Critique - Culpabilité - Rancœur

La culpabilité

Les normes sociales et familiales strictes qui ont été internalisées dès l’enfance peuvent créer des blocages mentaux et émotionnels, en créant un sentiment de responsabilité excessive et de culpabilité pour les actions perçues comme « mauvaises » ou « inacceptables ».

Des événements traumatisants, tels que des abus, des accidents, des pertes d’êtres chers ou des situations où l’on a eu l’impression de causer du tort à autrui, peuvent également engendrer des sentiments de culpabilité profonds.

La remise en question constante de ses propres choix et actions, par rapport aux obligations morales et à un sentiment de responsabilité démesuré, entraîne ainsi des conflits internes dans la prise de décision et l’expression de soi.

Ces schémas de pensée peuvent ainsi conduire à :

  • S’infliger des punitions physiques ou psychologiques en réponse à la culpabilité ressentie.
  • Chercher constamment à réparer ou compenser les torts causés, dans l’espoir d’obtenir le pardon ou l’acceptation des autres.
  • Blâmer facilement les autres ou les circonstances dans le but d’atténuer son propre mal-être.
  • Éprouver un stress et une angoisse accrus, des pensées négatives et des sentiments dépressifs en raison de cette culpabilité persistante.
  • Etc.

La rancœur

Les blocages psychologiques inconscients liés à la rancœur peuvent être la conséquence d’expériences passées de trahison, d’injustice ou de blessures émotionnelles profondes.

Les situations de tromperie ou de non-respect des attentes, pour lesquelles la colère ne s’est pas librement exprimée, peuvent amener à porter un fardeau émotionnel lourd et durable.

La rancœur peut également être alimentée par des conflits interpersonnels fréquents, qui ravivent les blessures et contribuent à créer une distance émotionnelle et une profonde méfiance envers les autres.

La rancœur peut ainsi conduire à :

  • Ressasser les événements ou les actions passées qui ont causé ce sentiment, et ruminer des émotions négatives persistantes.
  • Se replier sur soi et ériger des barrières émotionnelles pour se protéger contre de nouvelles blessures ou des interactions potentiellement conflictuelles.
  • Avoir du mal à se remettre en question à cause d’une mentalité de victime qui se considère constamment lésé.e ou injustement traité.e.
  • Manifester parfois intensément et de façon incontrôlée cette colère refoulée qui bouillonne intérieurement.
  • Etc
Important à retenir

Focus sur les blocages inconscients qui entravent notre épanouissement

Comme tu le constates, les blocages psychologiques inconscients sont très variés, et font intégralement partie de nos vies et des stratégies de défense psychologique mises en place par chacune et chacun d’entre nous au quotidien.

Je pense donc illusoire de chercher à se débarrasser de tous nos blocages inconscients !

En réalité, certains d’entre eux correspondent très bien à notre système de valeurs et à notre identité, et ne demandent donc pas à être modifiés.

Ces schémas inconscients ne deviennent problématiques que lorsqu’ils nous empêchent d’être, de faire ou d’avoir un résultat qui nous tient réellement à cœur.

Ainsi, si tu te sens aujourd’hui confronté.e à :

  • des schémas de pensée négatifs récurrents,
  • des réactions émotionnelles disproportionnées qui te posent problème,
  • des comportements limitants ou autodestructeurs,
  • des difficultés relationnelles pesantes,
  • ou des sentiments de limitation incompréhensibles dans l’atteinte de tes objectifs,

Alors la suite de cette série d’articles est faite pour toi !

Comme je l’expliquais dans l’épisode précédent, la phase n°2 de ce challenge sur la philosophie de l’auteure Louise Hay est entièrement consacrée à l’identification et à la libération des points de crispation et des résistances qui nous empêchent de nous aimer et de nous épanouir pleinement.

Et voyons tout de suite les étapes à suivre pour travailler activement sur les blocages psychologiques inconscients à l’origine de ces problématiques, pour commencer à t’en libérer et t’ouvrir de nouvelles voies vers des changements positifs dans ta vie.

Reprogrammer son subconscient pour se libérer des blocages psychologiques inconscients

5 étapes pour vaincre les blocages psychologiques inconscients qui nous limitent

1

Prendre conscience de ses blocages

Comme dans tout processus de transformation personnelle, la prise de conscience des points spécifiques à libérer et à faire évoluer constitue la point de départ.

Commence donc par prendre le temps d’identifier les croyances, les pensées négatives automatiques, les émotions et comportements qui te maintiennent dans un état de mal-être ou qui t’empêchent d’atteindre tes objectifs.

Observe les schémas répétitifs dans ta vie, et tes sources d’insatisfaction actuelle.

Observe également tes réactions lorsque tu visualises ton idéal, et porte ton attention sur les messages critiques que te renvoie ta petite voix intérieure, les émotions que tu ressens et les tensions et crispations que tu éprouves dans ton corps.

Voilà ce que nous dit Louise Hay à ce sujet :

Quand vous commencez à formuler une affirmation du type : « Je m’aime et m’approuve », notez attentivement les messages négatifs qui se manifestent car, à mesure que vous les reconnaîtrez, ils deviendront les sésames qui ouvriront la porte de votre liberté.
Généralement, ces messages appartiennent à l’une des quatre catégories mentionnées plus haut – la critique, la peur, la culpabilité, la rancœur.
Et vous avez probablement appris ces messages des personnes qui appartiennent à votre passé.

2

Comprendre l’origine de ses blocages

Cette seconde étape consiste à identifier le sens profond de ces messages inconscients qui remontent à la surface.

Que cherchent-ils à t’apprendre sur toi-même ?

Qu’as-tu besoin de comprendre pour grandir ?

Quelles règles ou croyances ne sont plus utiles aujourd’hui ?

Replonge dans ton histoire personnelle et tes expériences passées pour comprendre les causes possibles des blocages psychologiques inconscients que tu as identifiés à l’étape précédente.

Analyse et mets des mots sur les images et souvenirs qui te viennent, les interprétations biaisées que tu as faites et les croyances limitantes qui pourraient être à l’origine de ces blocages.

En faisant ce travail sur toi-même, certes plutôt inconfortable, tu te donnes les moyens de trouver comment te libérer de la charge émotionnelle associée à ces évènements, pour mieux surmonter ces blocages psychologiques et émotionnels.

3

Changer ses schémas de pensée négatifs

Cette étape est souvent celle que je préfère. C’est là où tout commence à devenir plus léger ! 🤗

Transformer ce qui a été vécu et perçu comme négatif jusqu’à ce jour, en quelque chose de plus positif et surtout de bénéfique à ton évolution.

Pour cela, choisis de remettre en question ta perception des choses.

Interroge la validité de tes schémas de pensées négatifs et défaitistes, et efforce-toi de trouver des preuves qui les contredisent ou des bénéfices cachés.

Les techniques de restructuration cognitive utilisées en TCC, l’EMDR ou la pratique quotidienne des affirmations positives sont particulièrement adaptées pour parvenir à remplacer tes schémas de pensée négatifs par des pensées réalistes, plus positives, et encourageantes.

Nous verrons d’ailleurs dans le prochain épisode, comment travailler spécifiquement sur les peurs avec la philosophie Louise Hay.

4

Pratiquer de façon consciente et régulière

A ce stade, tu as pris conscience des schémas mentaux et stratégies émotionnelles qui te limitaient jusqu’alors, et tu as compris d’où ils viennent.

Tu as également appris à diminuer leur impact négatif sur ton niveau de bien-être émotionnel et mental, en nourrissant progressivement des pensées et comportements plus adaptés et aidants.

Il ne te reste plus qu’à renforcer ces nouveaux réflexes de pensées positives et les circuits neuronaux correspondant dans ton cerveau, en t’appliquant à pratiquer ces nouveaux schémas de façon consciente chaque jour, jusqu’à ce qu’ils deviennent habituels.

Et pour cela, la relaxation respiratoire, la méditation ou la pratique de la pleine conscience peuvent t’aider à apaiser ton ego et ton mental ainsi que leurs peurs et jugements négatifs, à réduire le stress, et à développer une plus grande conscience de toi-même et de tes réactions.

C’est le meilleur moyen de suivre ta progression, de faire des choix plus bénéfiques pour toi-même, et de t’assurer de vibrer à la fréquence de la réalité que tu veux vraiment créer dans ta vie.

5

S’offrir patience et bienveillance

Le travail consistant à se libérer de ses blocages psychologiques inconscients constitue un processus progressif qui demande de la persévérance et de la patience.

Surmonter un blocage psychologique inconscient se fait rarement d’un simple claquement de doigt, et demande essentiellement à ce que tu sois prêt.e à accueillir autre chose dans ta vie, et suffisamment entraîné.e.

👏 Tu peux donc te féliciter d’avoir le courage et la sagesse de t’engager dans cette voie, qui n’est pas celle de la facilité, mais dont les résultats en termes de bonheur et d’épanouissement en valent tellement la peine !

Préserve ta motivation et garde en mémoire ces précieuses clés :

  • Choisis d’y aller à ton rythme et sois plein.e d’amour et de bienveillance envers toi-même.
  • Apprends à développer l’acceptation de soi et à te pardonner tes imperfections et tes erreurs, qui sont d’ailleurs de formidables sources d’apprentissage ! 😉
  • Nourris de la gratitude pour ce qui t’est donné de vivre aujourd’hui, et célèbre chaque petit progrès que tu réalises.
  • Choisis d’investir dans ton développement personnel en acquérant de nouvelles compétences, en suivant des formations et en cherchant le soutien de professionnels pouvant t’accompagner en toute confiance.
  • Et prends soin le plus que possible de ton corps et de ton hygiène de vie afin d’améliorer ton équilibre et ton niveau de bien-être global.

En vidéo : Un exercice pour dépasser un blocage psychologique inconscient

💬 A la lecture de cet article, à quels types de blocages psychologiques inconscients penses-tu être confronté.e en ce moment ?

Et tu es libre de poursuivre ta lecture avec l’article suivant de cette série.

Tu as aimé cet article ?

Je suis navrée que cet article n'aie pas répondu à tes attentes 🙁

Comment pourrais-je l'améliorer ?

Pour aller plus loin….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 Commentaires

  1. Salut Nicaise !

    Encore un article de qualité et beaucoup de clés ! 🙂

    Je te rejoins lorsque tu dis qu’il est n’est pas possible de supprimer la totalité de ses blocages. Le but étant simplement de s’épanouir et assumer sa capacité à être, avoir ou faire ce que l’on souhaite.

    Merci pour ce protocole que tu proposes pour se libérer !

    A bientôt,

    Rahner.

    1. Merci beaucoup Rahner !
      Le protocole que j’explique dans la vidéo est effectivement simple et puissant pour se libérer 🤗

  2. Er-montivo dit :

    Après plus de douze ans c’est en lisant cet article que j’ai trouvé les réponses à des questions que je me pose constamment. Merci !

    1. Merci pour ce commentaire qui me fait chaud au cœur !
      J’en suis vraiment ravie 🤗🙏
      Pense à t’abonner à la newsletter mensuelle pour d’autres contenus de ce type 🦋